Le processus dexamen des écoles est clarifié davantage

first_imgUne loi présentée aujourd’hui 27 avril améliorera le processus d’examen des écoles en augmentant les possibilités de participation de la communauté et en clarifiant les circonstances selon lesquelles une école doit faire l’objet d’un examen. Si elles sont adoptées, les modifications à la loi sur l’éducation (Education Act) permettront d’assurer que chaque école dont la fermeture est considérée fera l’objet d’un examen. La seule exception sera dans le cas d’une école qui doit être remplacée par une autre école publique et dont la population étudiante sera pratiquement la même. « La décision visant à mettre une école en processus d’examen est toujours difficile, a dit Marilyn More, ministre de l’Éducation. Ces modifications permettront aux communautés d’avoir l’occasion de participer entièrement au processus d’examen des écoles chaque fois que la fermeture permanente d’une école est considérée. » Les plus récentes modifications élargissent la portée de la loi adoptée en 2008, qui a augmenté les possibilités de participation communautaire, porté le délai d’exécution à un an et exigé la rédaction d’un rapport préliminaire par les conseils scolaires en vue de l’examen. « Le gouvernement soutien ardemment la promotion des écoles comme des atouts pour les communautés, a dit Mme More. Grâce à cette loi, nous pourrons élaborer des règlements qui nous permettront d’obtenir davantage de rétroaction aux étapes critiques du processus afin de pouvoir prendre des décisions informées et optimales. » Les modifications proposées à la loi reflètent les commentaires des représentants des conseils scolaires et du conseil consultatif des écoles qui participent au processus d’examen des écoles depuis 2008.last_img

Recommended Reading

Discuss

Your email address will not be published. Required fields are marked *